SUNDHOUSE – Eglise Saint-Martin

Photo : JPh.Grille

Jean-André Silbermann

1750

Dépourvue d’orgue avant la Révolution, la commune de Sundhouse put profiter des ventes de biens nationaux pour acheter en 1793 l’instrument du couvent des Dominicaines de Sylo, à Sélestat.  Construit en 1750 par Jean-André Silbermann, cet instrument reprenait le modèle inauguré au couvent des Dominicaines d’Unterlinden à Colmar, en 1738 et 1743. Cet orgue « de poupée » comportait néanmoins trois claviers, un positif de trois pieds avec une Quinte 2 2/3 en façade, un grand-orgue de quatre pieds, un dessus d’écho et une pédale de deux jeux : le grand-orgue, l’écho et la pédale furent posés d’avril à juillet 1750, le positif en octobre 1751.

L’instrument resta dans son état d’origine jusqu’en 1911, date à laquelle il fut reconstruit par la maison Dalstein-Hærpfer, sur les conseils d’Albert Schweitzer. Deux  jeux furent encore remplacés au cours du 20ème siècle. La restauration entreprise en 2008-2009 par Emmanuel Uhry permit de rétablir l’état de 1911.

Sur les mille soixante tuyaux que comptait l’orgue Silbermann, il en reste trois cent quarante-deux dans l’instrument actuel, soit un gros tiers. Les jeux suivants sont parvenus au moins partiellement jusqu’à nous : Bourdon 8, Flutte 4 et Doublette 2 du positif, Bourdon 8, Prestant 4 et Doublette 2 du grand-orgue  et Octavbass 8 de la pédale.

Un document “archéologique” : la façade arrière du Positif, supprimé lors de la reconstruction de 1911, a été conservée. Par négligence ou dans l’hypothèse d’un retour en arrière (?) les trous des tirants de registres n’ont pas été rebouchés. Mais les étiquettes restées en place ont été teintées ! On lit encore : Trompette, Tierce, Quinte…

Photo : J.Ph. Grille