GRIES – Eglise protestante

Photo : J.P. Lerch

Jean-André Silbermann

1781

Classé au titre des Monuments historiques en 1977 (buffet)  et 1986 (partie instrumentale)

L’orgue de Gries a été construit par Jean-André Silbermann en 1781 ; il s’agit de son dernier instrument. Il comportait treize jeux avec un seul clavier de quarante-neuf notes et un pédalier de treize notes.

L’orgue a été entretenu par Michel Stiehr en 1808 et en 1823, puis par Xavier Stiehr en 1836, et par la maison Wetzel en 1868. Faute de moyens, le projet de remplacer l’orgue par un nouvel instrument en 1890 ne vint heureusement pas à exécution. En 1917, comme c’était à Stiehr qu’était attribuée la paternité de l’orgue, les tuyaux de façade furent réquisitionnés. En 1925, Edmond Roethinger reposa une façade en étain et pneumatisa la pédale. Georges Schwenkedel intervint encore en 1944.

Après sa “redécouverte” par Marc Schæfer en 1962, l’orgue fut restauré en 1967 par Alfred Kern, avec un retour à la composition et à l’état d’origine, hormis l’étendue du pédalier portée à vingt-sept notes. Le résultat est un ouvrage de grande valeur avec une part Silbermann très importante : buffet, sommier et mécanique du grand-orgue, huit jeux, étiquettes de registres, clavier.

En 2016 Quentin Blumenrœder a effectué un relevage : l’ensemble de la tuyauterie gravement souillée par des travaux de plâtrerie-peinture effectués dans l’église a été entièrement nettoyée, et les couronnements anciens des deux tourelles latérales ont été restaurés et remis en place.